Skip to content

> Hommage à mon amie Félie

16 octobre 2015
Félie dans toute sa splendeur

Félie dans toute sa splendeur

Petite Félie, tu es entrée dans notre maison par effraction il y a deux ans alors que tu n’étais qu’une gamine. Vous étiez trois chats de la médina, parcourant les ruelles du quartier. Toi, jeune fille à trois couleurs, ton petit copain, un mousquetaire noir et une maman tigrée. Tu es la seule à avoir effrontément franchi le pas de la porte, malgré les grognements de la maîtresse des lieux. Depuis, tu n’as pas quitté la place, la trouvant trop à ton goût. Tu as même pris le rôle de Zampa, n’hésitant pas à défendre ton

Les premiers pas de Félie dans la maison

Les premiers pas de Félie dans la maison

nouveau territoire, toutes griffes dehors, si un malheureux chat de rue avait la même audace que celle que tu avais eu alors. Mais tu n’as pas acquis complètement les habitudes d’une reine de riad et l’appel des chats des terrasses se faisait quelques fois entendre à tes petites oreilles. Encore pubère tu as disparu plusieurs nuits pour réapparaître abattue et la nuque perforée par les dents d’un vilain matou qui avait voulu abuser de ta naïveté. Cela te valut une première expérience chez le vétérinaire dont tu gardas au cou la marque de ton indocilité. Depuis, les mésaventures se sont succédées mais tu les as toujours surmontées avec courage, masquant tes souffrances par une éternelle gentillesse.

Les meilleures ennemies

Les meilleures ennemies

Petite chatte affectueuse, tu as conquis le cœur de tous les hôtes, même celui des plus récalcitrants. Un lien particulier nous unissait, mais je devais toujours garder une certaine réserve pour ne pas attiser la jalousie de dame Zampa. Ce qui pourtant arriva. Vous étiez les meilleures ennemies.

Je n’oublierai jamais tes yeux vert céladon qui exprimaient tant d’expressions, tes pattes entourant affectueusement mon cou et ton petit nez humide enfoui dans le creux de mon épaule, ton ronronnement qui nous rassurait l’une et l’autre… Ta confiance m’a été le plus beau des cadeaux. Mais cette confiance t’a perdue. Peut-être l’as-tu surestimée, je n’ai pas su te protéger au-delà des murs de la maison.

DSCN0410

L’appel du soir

Félie est partie une nuit, pour toujours. Elle est partie trop vite, trop tôt. Ce n’est qu’un chat, diront certains. Un chat, c’est pourtant un cœur qui bat, un souffle qui va et qui vient, un regard qui vous transperce, qui vous met à jour. Et qui soudain s’arrête, s’éteint, se ferme à tout jamais. Comment oublier ce petit être qui a vécu pendant presque deux ans à mes côtés, qui a choisi notre maison et qui a décidé, un jour de ne plus vivre dans la rue ? Comment as-tu pu me dire toutes ces chose sans me parler, grâce à toi j’ai découvert la sagesse des chats mais je n’ai pas encore acquise celle des humains… Pourquoi as-tu aussi décidé, ce matin-là, de partir sur les terrasses alors que tu ne sortais presque plus, de boire ou de manger ce qui t’a été fatal ? Après de longues heures de promenades en plein soleil sur les toits, tu es revenue au bercail, heureuse de retrouver le frais de la maison, et  tu as commencé à t’affaiblir. Tu ne mangeais plus, buvais très peu et maigrissais à vue d’œil. Je t’ai emmenée chez le vétérinaire, puis, tout est allé très vite… Et tu t’es éteinte, seule dans la nuit, loin de chez toi. Ne m’en veux pas, ma douce Félie, de ne pas avoir été près de toi. C’est déjà assez dur comme ça.

Voilà six mois que mon amie Félie est partie. Son image me revient régulièrement la nuit, je la vois couchée sur le tapis de la salle de bain, amaigrie, les yeux remplis de questions face à sa douleur. J’aimerais avoir une autre vision, celle de son beau regard vert, plein de confiance et de gratitude qu’elle avait si souvent en me regardant. Ma belle Félie, j’espère tellement que ce n’était pas ta dernière vie.

Isabelle S.

Les yeux céladon de Félie

Les yeux céladon de Félie

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :