Skip to content

> Cake aux épices et aux dattes

18 septembre 2015
Régime de dattes - R. Six

Régime de dattes – R. Six

Le début de l’automne, c’est la période où l’on trouve des fruits tels que les grenades, les coings ou les dattes. Ces dernières ont l’avantage de se trouver fraîches et à profusion sur les étals des marchands marocains. Fruits fragiles, leur durée de conservation est limitée et on les trouvera petites, brunes à la chair fripée sur les marchés européens. Et sous cette forme séchée, leurs caractéristiques nutritionnelles ne sont pas les mêmes que lorsqu’elles sont consommées fraîches. La datte voit sa portion de glucides, de minéraux et de fibres largement supérieur à celle d’un fruit frais classique. Le pourcentage de calories peut atteindre 118 kcal pour 100 g contre 50 à 70 kcal pour un fruit frais normal. Néanmoins, la datte séchée remporte la palme, avec sa capacité hautement énergétique de 282 kcal pour 100 g. Sa teneur en glucides, pouvant aller de 64 % à 69 %, représente un complément énergétique de qualité pour faire du sport. Cette valeur est trois à cinq fois supérieure à celle d’un fruit frais. Les nomades ne s’y trompent pas et connaissent sa valeur nutritive au-delà de toute espérance. Après s’être délectés de la pulpe d’une datte fraîche, ils offrent le noyau à leur chameau. On raconte que celui-ci rit de bonheur et de ravissement de déguster cette amande dure dont la pellicule est encore miellée.

Palmier dattier ou Phoenix dactylifera - photo I. Six

Palmier dattier ou Phoenix dactylifera – photo I. Six

La datte est le fruit du palmier dattier ou Phoenix dactylifera, cultivé depuis plusieurs millénaires au Moyen Orient et dans le Nord de l’Afrique. Cette plante est dioïque : les fleurs mâles et femelles sont portées par des individus différents. La pollinisation des pieds femelles se fait par le vent, mais en culture elle doit se faire par la main de l’homme, le nombre d’individus mâles étant volontairement inférieur au nombre d’individus femelles. Le dattier apparaît essentiel dans les agrosystèmes oasiens car il domine la strate arborée des arbres fruitiers qui poussent à son ombre et qui, eux-mêmes, couvrent cultures maraîchères, fourragères et céréalières.

Outre le fruit très énergétique, toutes les autres parties de la plante sont également utilisées : le stipe (tronc) comme matériau de construction ou comme combustible, les feuilles ou palmes pour couvrir les toits, fabriquer des clôtures et fixer les dunes ainsi que pour la vannerie.

Palmeraie de Tinghrir - photo I. Six

Palmeraie de Tinerhir – photo I. Six

Au Maghreb, la datte agrémente tajines, couscous et ragoûts, ou on l’intègre dans des desserts tels que des makrout. Mais surtout les dattes accompagnent la fameuse harira, soupe de la rupture du jeûne du mois de ramadan, qui peut être consommée tout au long de l’année, principalement en hiver.

DSCN4184

Cannelle gingembre, noix et raisins secs, dattes fraîches – photo I. Six

Nous vous proposons un cake aux épices et aux dattes, idéal pour couper une petite faim d’après-midi.

INGRÉDIENTS pour 6 personnes

    • 5 œufs
    • 10 cl d’huile de tournesol
    • 100 g de beurre mou
    • 100 g de dattes (de préférence fraîches)
    • 50 g noix émondées
    • 50 g de raisins secs
    • 100 g de farine
    • 100 g de sucre en poudre
    • 2 c à soupe de cannelle en poudre
    • 1 c à soupe de gingembre en poudre
DSCN4189

Cake aux épices au Riad Dar Zampa – photo I. Six

PRÉPARATION :

    • Préchauffer le four à 180° (th.6)
    • Dénoyauter les dattes, les laver et les mixer.
    • Dans un récipient mélanger la farine, le sucre, les œufs, l’huile, les noix, les dattes, les raisins secs, le gingembre, la cannelle.
    • Ajouter le beurre mou.
    • Beurrer un moule un cake et y verser la pâte. Faire cuire au four environ 40 minutes. Démouler et laisser refroidir.

Prenez un morceau de cake, une tasse de café et laissez-vous vivre avec un bon bouquin…

 

Isabelle S.

Références bibliographiques

« La première friandise », Saveurs, par Monique Zetlaoui, in Qantara, octobre 2006, n°61, pp.65-67.

 « Origines et domestication du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.) », par Muriel Gros-Balthazard, Claire Newton, Sarah Ivorra, Margareta Tengberg, Jean-Christophe Pintaud et Jean-Frédéric Terral, in Revue d’ethnoécologie [En ligne], 4 | 2013, mis en ligne le 19 novembre 2013, consulté le 17 septembre 2015. URL : http://ethnoecologie.revues.org/1524 ; DOI : 10.4000/ethnoecologie.

Dattes fraîches de Zagora (cultivar Bu-shamî) - photo I. Six

Dattes fraîches de Zagora (cultivar Bu-shamî) – photo I. Six

Advertisements
One Comment leave one →
  1. zouzou permalink
    19 septembre 2015 909 51

    Grand merci pour les recettes et les compléments d’infos concernant les ingrédients ; c’est vraiment super !

    Je vais préparer ce cake cet après-midi pour chasser cette pluie belge qui ne cesse de tomber depuis plusieurs jours J

    Bien cordialement,

    zouzou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :