Skip to content

> La passion du désert

15 mai 2014
tags: ,

« J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence… »

Antoine de Saint-Exupéry

 

Dans l’imaginaire populaire, le désert est souvent associé à un amoncellement de dunes ondulant à l’infini, totalement dénué de vie. Pour qui s’aventure, observe, écoute, s’interroge, cet espace recèle des spécificités naturelles avec une faune et une flore remarquablement adaptées  à des conditions extrêmes. Le Maroc en particulier possède la flore et la faune la plus riche d’Afrique du Nord et bon nombre d’espèces y son endémiques.

Avant de voir apparaître la nature désertique du grand sud marocain et les premiers cordons de dunes du Sahara, il faut quitter Marrakech et franchir les sommets du Haut Atlas. C’est au départ de Zagora que s’effectuent les départs de randonnée vers le désert.

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :